Tesla Model 3

Le Tesla Model 3 est une berline compacte, 100% électrique du segment D, fabriquée par Tesla depuis 2016 et lancée fin 2018. Il dispose d’une grande batterie lithium-ion qui lui permet de parcourir entre 415 et 544 kilomètres, selon la version.

Après les modèles Tesla S et le SUV électrique Tesla model X, le constructeur californien a lancé la model 3 en mars 2016 et, en seulement 24 heures, pas moins de 135 000 réservations ont été reçues. La Tesla Model 3 a également une alternative, à des prix similaires, qui est un multi-segment compact : la Tesla Model Y, qui sera disponible chez les concessionnaires en 2021.

Ses principales rivales électriques sont actuellement très peu nombreuses : la première est la Volkswagen ID.3 qui, bien qu’étant un segment C (5 portes compact), offre une autonomie maximale identique de 550 km et des performances plus modestes. Une autre concurrente directe est la Polestar 2 et BMW lancera bientôt la i4, qui sera l’une de ses principales adversaires dans le domaine des voitures électriques.

Selon le designer Franz von Holzhausen, la Tesla Model 3 est une voiture positionnée sur le marché des berlines haut de gamme telles que la BMW Série 3, l’Audi A4 et la Mercedes Classe C.

tesla-model-3

Il existe trois versions de la Tesla Model 3

  • La version d’entrée de gamme “Standard Range Plus” offre une autonomie de 415 km selon le cycle WLTP et dispose d’une motorisation électrique de 256 cv sur l’essieu arrière, c’est donc une voiture à propulsion. Elle est capable d’une accélération de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes, un chiffre qui la place à la hauteur d’une berline sportive de plus de 300 cv de puissance.
    La Tesla Modèle 3 est équipée d’une transmission intégrale et de deux moteurs électriques (un sur chaque essieu).
  • La deuxième version est appelée “Long Range Battery All-Wheel drive” et a 351 cv. Ce véhicule électrique affiche une autonomie de 560 km selon le cycle WLTP, accélère de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes et atteint une vitesse maximale de 233 km/h.
  • La troisième version, “Performance“, de 462 cv, accélère de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes (chiffre plus proche d’une voiture de sport), 530 km d’autonomie et une vitesse de pointe de 250 km/h. Cette version ajoute un spoiler en fibre de carbone, des roues de 20 pouces, des pédales en aluminium et la fonction exclusive “Track Mode”. Ce mode de conduite refroidit les moteurs électriques et la batterie de manière plus agressive et augmente l’intensité du freinage par récupération. Il offre un différentiel électronique pour permettre des virages plus rapides et un “mode drift” qui induit des dérapages spectaculaires.

L’apparence de la Tesla Model 3

Le Tesla Model 3 bénéficie d’un réseau étendu de bornes de rechargement “superchargers”, déjà installées à travers les Etats-Unis et une grande partie de l’Europe où on compte déjà 430 sites.

C’est une voiture d’apparence similaire à la Tesla Model S, bien qu’elle soit plus courte et dispose de cinq sièges au lieu de sept. Un détail frappant est qu’il lui manque une grille de calandre. La Tesla Model 3 est donc une voiture à la coupe dynamique, mais à l’intérieur spacieux et très technologique.

L’habitacle

L’intérieur est l’un des points les plus surprenants de la Tesla Model 3. Le tableau de bord, de conception minimaliste, est centré sur un énorme écran tactile de haute résolution et 15 pouces, qui se déploie comme l’instrumentation et le système d'”infotainment” avancé avec Google Maps, WiFi, et une information très complète sur le voyage, la voiture et la charge de sa batterie.

tesla-model-3-tableau

Il n’y a pas de boutons ou de bouches d’aération dans l’habitacle. Tesla voulait simplifier au maximum sa conception, et a choisi d’éliminer même les aérateurs de climatisation ou, mieux dit, de les cacher intelligemment afin de ne pas casser l’esthétique minimaliste de cette voiture. Cependant, plusieurs propriétaires de ces véhicules électriques ont critiqué la qualité des finitions du Tesla Model 3.

Tesla assure que tous ses modèles sont des véhicules autonomes au niveau matériel, c’est-à-dire qu’ils sont techniquement capables d’être conduits sans conducteur avec toutes les garanties de sécurité que cela implique. Toutefois, pour le moment, leurs capacités sont limitées, car la législation actuelle ne permet pas la propagation des voitures à conduite autonome. En cas de modification de la législation, la Tesla n’aura besoin que d’une mise à jour logicielle pour devenir une véritable voiture autonome, complètement fonctionnelle.

tesla-model-3-interieur

Un équipement de pointe

Le Tesla Model 3 est équipée des dernières avancées en matière de conduite semi-autonome développées par Tesla, comme l’AutoPilot. Avec l’option “pilote automatique amélioré” pour 5 300 euros, cette voiture électrique adapte la vitesse aux conditions de circulation, reste dans la voie, se gare automatiquement sur une place de stationnement et intègre l’option Summon qui permet de sortir le véhicule ou de le mettre dans un espace confiné.

 

Crédit photo Tesla Motors