Renault ZOE 3 arrive en 2020

Renault ZOE 2020, premières impressions : une voiture électrique honnête évoluant vers une autonomie de 400 km.

Les voitures électriques représentent une part du marché automobile en plein essor. Certaines marques traditionnelles n’ont pas encore pénétré ce segment, mais d’autres comme Renault avec sa ZOE ont une trajectoire de près de 10 ans convaincu que l’avenir de la voiture est électrique ou ne sera pas.
En 2020, la troisième génération de Renault ZOE sera lancée et ce, avec une proposition plus solide : plus de puissance, plus d’autonomie et, surtout, une expérience utilisateur qui a une longueur d’avance.

Renault ZOE 2020 : un bond en avant discret

Difficile de ne pas connaître Renault ZOE. La petite citadine est l’une des voitures zéro émission les plus populaires, étant le véhicule électrique le plus vendu en Europe, en grande partie grâce au dynamisme des sociétés d’autopartage.

renault-zoe-2

La ZOE a sa propre personnalité à l’extérieur et est l’un des points les plus appréciés par ses clients. C’est pourquoi Renault a préféré n’introduire que de légères modifications esthétiques à l’extérieur, en améliorant la présence à l’avant avec une calandre plus marquée, en incorporant de nouveaux phares à DEL avec feux diurnes en C et feux arrière à DEL également avec clignotants séquentiels.

Pour le reste c’est la même voiture, jusqu’au point de reprendre les mesures extérieures du modèle précédent dans toutes les hauteurs. La carrosserie a encore cinq portes, une capacité de cinq occupants et un coffre assez beau mais raisonnable pour une voiture de ce type : 338 litres à double fond. Peu de changements à l’extérieur qui ne préfigurent pas le principal changement : son intérieur.

Un intérieur revisité

Jusqu’à présent, la Renault ZOE était une voiture qui cherchait à attirer la mobilité électrique vers le grand public et, pour cela, utilisait une base technique intéressante mais dont le résultat final présentait des points certainement perfectibles. L’habitacle de la génération précédente était vraiment perfectible, plein de plastiques durs non revêtus et d’une esthétique médiocre qui a dilué l’évaluation finale de la ZOE.

renault-zoe-2-interieur

Cet intérieur pauvre et inégal est derrière nous. La ZOE 2020 présente un nouvel habitacle qui présente de nombreuses similitudes avec la nouvelle Renault Clio (volant, commandes de climatisation et écran principal) et qui est beaucoup plus agréable au toucher et à l’œil. Les moulures sont de qualité supérieure, les matières plastiques supérieures sont rembourrées et les inserts textiles se combinent avec le design sobre et les tons foncés du nouveau modèle pour créer un climat élégant et sophistiqué.
Le volant multifonctions est plus moderne et précède un nouveau tableau de bord couleur de 10 pouces entièrement numérique, et à gauche un écran vertical dans les finitions les plus hautes (ou en option) gère l’ensemble du système infotainment. Son fonctionnement est correct, juste comme ça. Simple mais pas aussi fluide que nous le souhaiterions.

Il y a aussi des changements entre les sièges. L’ancien levier de vitesses, plutôt laid, cède la place à un sélecteur moderne et agréable au toucher et à l’œil, le frein à main manuel est remplacé par un frein électrique et l’espace gagné a été réservé à une plateforme de recharge sans fil pour smartphone.

Une voiture électrique encore plus performante en ville et en campagne

Si l’intérieur change, il y a aussi des variations que l’on ne voit pas au premier coup d’œil dans la ZOE. En plus du moteur R110 de 110 ch déjà introduit dans la génération précédente, un nouveau moteur R135 de 135 ch de 245 Nm et 245 ch est maintenant ajouté pour en faire la plus puissante ZOE de sa courte histoire.

renault-zoe-tableau-de-bord

Pour des raisons pratiques, cela se remarque dans la conduite, avec des réactions plus vives sous le pied droit et en particulier lors du franchissement ou de l’ascension de cols de montagne. Sur les routes sinueuses, elle ne chancelle pas et se comporte même comme une voiture, même en s’amusant grâce à un centre de gravité très, très bas. Les suspensions ne sont pas surprenantes, mais supportent le poids de plus de 1 500 kg de la ZOE.

La transmission est toujours automatique, avec une seule vitesse, mais intègre maintenant un nouveau mode B. Lorsque cette option est sélectionnée, l’électronique augmente la rétention du moteur en vidant l’accélérateur, ne laissant la pédale de frein que pour le freinage le plus puissant. Son fonctionnement était un peu déroutant car en ville, il retient suffisamment mais pas trop sur la route.

Il n’était pas clair pour nous si ce mode B a un impact positif sur la consommation ou n’est qu’un changement dans le comportement de l’accélérateur, comme le mode ECO de l’électronique également disponible.

renault-zoe-2-2020

En parlant de consommation, le moteur électrique est alimenté par une batterie lithium-ion de 52 kWh (anciennement 41 kWh). La portée approuvée selon le cycle WLTP est de 395 km, soit 25 % de plus qu’auparavant, grâce à l’utilisation d’un ensemble avec plus de cellules énergétiques et une densité plus élevée.

Après un parcours de près de 250 km au départ avec une batterie à 100%, circulant à un rythme soutenu, avec l’air conditionné fonctionnant et n’empruntant que des routes sinueuses, la ZOE s’est montrée respectable. Les chiffres : 34% d’autonomie restante et un peu plus de 100 km de portée, facilement améliorables avec une conduite plus subtile.

A cet égard, la ZOE tient ses promesses. Bien qu’elle n’atteigne pas les 400 km dont Renault se vante, 350 km peuvent être facilement parcourus, ce qui est plus que suffisant entre les recharges pour un conducteur moyen. De plus, le ZOE démontre que malgré son approche utilitaire, il ne s’agit pas seulement d’une voiture urbaine, mais qu’elle peut aussi répondre à des besoins plus larges.
Comme il n’y a pas beaucoup de changements au niveau dynamique, la marque rhombus s’est attachée à rendre l’expérience à bord plus agréable. C’est pourquoi la nouvelle ZOE intègre de nouveaux panneaux isolants dans les portes et dans le compartiment moteur afin d’isoler l’habitacle du bruit et de rendre les trajets encore plus silencieux.

renault-zoe-recharge

De plus, la partie électrique de la petite ZOE présente un autre point en termes de polyvalence, puisque cette troisième génération est la première à incorporer une charge rapide DC qui supporte des recharges jusqu’à 50 kW. Dans ces chargeurs conçus pour les longs trajets, la ZOE peut recharger 150 km d’autonomie en seulement 30 minutes, alors que pour une prise domestique de 2,3 kW, il faut toute la nuit pour remplir ses batteries. Le refroidissement a été renforcé pour éviter la surchauffe en utilisant des charges rapides.

Plus de gadgets pour Renault ZOE 2020

Un autre gadget intéressant inclus dans Renault ZOE 2020 est la possibilité d’utiliser une nouvelle application My Renault pour contrôler les recharges à distance, planifier les trajets en fonction des points de recharge, rechercher des points de recharge actifs ou programmer la climatisation.
En outre, de nouvelles aides à la conduite ont été introduites, qui ne pouvaient même pas être installées en option auparavant, tels qu’un dispositif d’avertissement de changement de voie, un freinage d’urgence actif, un assistant de stationnement, un assistant de démarrage en côte ou un feu de route automatique.
Mais la nouvelle ZOE n’est pas seulement une voiture zéro émission, elle a aussi une empreinte carbone réduite de 70%.

Comment est-ce possible ? Recyclage ! L’une des options les plus intéressantes est un rembourrage fait avec des ceintures de sécurité et des bouteilles en plastique recyclées. De plus, de nombreuses pièces en polymère telles que les passages de roue ou les couvercles de fond sont également recyclées, ce qui représente jusqu’à 45 % de plus de ces matériaux dans la nouvelle génération.

Au-delà de la vente de voitures, Renault recherche également la facilité avec laquelle il peut gérer l’accès de ses clients aux points de recharge depuis leur domicile et répondre à leurs besoins. Les Français facilitent l’installation des bornes de charge et maintiendront également avec cette nouvelle ZOE la possibilité d’acquérir la voiture en devenant propriétaire des batteries ou en les louant.

renault-zoe-gadgets

La ZOE qui arrive maintenant est définitivement une petite ZOE plutôt prometteuse. A l’aube de son huitième anniversaire, la Renault ZOE est déjà une voiture considérée comme une alternative sérieuse à la voiture thermique pour ceux qui voyagent non seulement en ville, mais aussi en banlieue.
En tout état de cause, le rythme de Renault est lent mais régulier en termes de véhicules électriques, et des voitures comme la ZOE font que le grand public accepte mieux les voitures électriques et pas seulement les voitures des minorités, bien que la disponibilité d’un point de recharge à la maison reste un frein.

Il ne nous reste plus qu’à connaître le prix, car il sera annoncé prochainement, lorsque les commandes seront ouvertes (les premières unités arriveront à partir de janvier 2020). Actuellement, la ZOE R110 est le haut de gamme à 33.960 euros, mais ce moteur deviendra accessible en faveur du R135, qui, avec l’amélioration des équipements et des matériaux nous font présager une augmentation des prix malgré les annonces de Renault. Pendant ce temps, la Nissan LEAF de 40 kWh (segment C) démarre à partir de 35 000 euros environ, il faudra donc être très attentif à la politique tarifaire de Renault.

 

Crédit photo Renault