Renault électrique

Conscient de l’évolution des modes de consommation et d’utilisation de la voiture au quotidien, le constructeur français étend sa gamme en proposant des véhicules électriques répondant à tous les profils d’utilisateurs. Zoe électrique, Kangoo électrique, même Master électrique, voilà autant de déclinaisons qui cherchent à s’imposer en France et en Europe, sur un marché où la transition écologique est au cœur du débat.

Si jusqu’à présent l’énergie électrique avait du mal à s’imposer, force est de constater que l’amélioration de l’autonomie des véhicules qui embarquent cette technologie permet dorénavant d’envisager le futur autrement. Grâce à l’évolution des batteries et au coût de recharge de ces dernières, l’évolution du parc automobile devrait se faire dans le sens de la mise en avant de ces véhicules.

Quelles sont les promesses de Renault à ce sujet ? Comment le constructeur français entend-il se placer sur ce marché automobile en devenir ?

zoe-electrique

Des voitures électriques pour répondre à tous les besoins

Oubliez la batterie comme vous la connaissez ! Dorénavant, grâce à l’évolution de cet élément et à l’optimisation de tout l’aspect énergétique des véhicules modernes, l’autonomie n’est plus une source de préoccupation.

Avec un premier pas vers une évolution significative en matière d’évolution technique, Renault propose déjà l’ensemble de ses véhicules en version mixte hybride. Loin de se satisfaire de ce seul changement, le constructeur français entend frapper un grand coup pour l’année 2020 en proposant une version 100% électrique de ses véhicules phares : Master, Kangoo, Zoe et la petite Twizy.

Le but de cette évolution est d’adapter l’offre de Renault aux nouvelles façons d’utiliser son véhicule. La préoccupation écologique n’est plus un point noir du développement des nouvelles voitures, elle est au contraire devenue un axe d’orientation.

Chacun des véhicules proposés en version électrique est pensé pour répondre à un profil d’utilisateur. De l’artisan et son utilitaire, en passant par le citadin qui recherche une voiture compacte, chacun pourra désormais faire le choix de rouler à l’énergie électrique. Quel que soit le type de véhicule dont vous ayez besoin, Renault entend répondre au besoin en proposant une version équipée d’un moteur 100% électrique.

renault-electrique

Des prix attractifs

Outre l’autonomie, le prix restait jusqu’à présent un élément dissuasif pour qui entendait s’équiper d’un véhicule électrique.

Thierry Bolloré, le directeur général du groupe Renault, a annoncé lors du salon automobile de Francfort de cette année que le constructeur entendait bien proposer un véhicule à bas prix pour le marché français et européen, en fabricant un modèle coûtant moins de  10000 euros. Une nouvelle occasion pour Renault d’imposer son rythme sur un marché en perpétuel changement ces dernières années.

Ces annonces ne sont pas veines, car on peut désormais constater que la marque a tenu ses promesses en termes de calendrier, puisque 2020 sera assurément l’avènement des véhicules électriques chez Renault. Pour preuve, la mise en vente de la City K-ZE sur le marché chinois pour un prix compris entre 7200 et 9200 euros est déjà une réalité. Il ne reste qu’à voir si ce modèle sera proposé à la vente en Europe, et à quel prix.

Qu’il s’agisse d’achat ou de location, il y a fort à parier pour le constructeur français s’impose sur le segment électrique du marché automobile. En cherchant à rendre ses véhicules accessibles au plus grand nombre, le groupe s’inscrit dans une dynamique résolument tournée vers l’avenir.

De plus, il faut souligner qu’actuellement le prix d’une recharge de ce type de véhicule ne coûte qu’entre 2 et 4 euros/100 km. Voilà un argument qui a de quoi convaincre les plus sceptiques.

D’autres évolutions en préparation

Autre fait marquant, c’est la sortie programmée des véhicules à consommation mixte hydrogène / électrique. Avec des tests plus que concluants, Renault Master et Renault Kangoo devraient être proposés à la vente dès 2020, équipés de cette technologie.

La pile à combustible embarquée permet de produire de l’électricité au fil des trajets et de recharger les batteries électriques. Les émissions de ces véhicules sont anodines aux vues de ce que produisent les moteurs à énergies fossiles.

Aussi, en introduisant ces versions électriques mixtes, l’autonomie des véhicules équipés va réellement devenir intéressante, même pour les usagers ne réduisant pas leur champ de circulation à la ville. Berline, SUV et citadine en version électrique vont bientôt pouvoir rivaliser avec les véhicules à motorisation diesel ou essence.

La voiture électrique selon le constructeur français Renault devrait rapidement s’imposer et donner le ton du marché automobile de demain.

 

Crédit photo Renault