Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?

Les voitures électriques attirent autant qu’elles suscitent de questions. La technologie qu’elles embarquent effraient certains consommateurs craignant de devoir débourser des sommes folles à l’heure d’en assurer l’entretien.

Pourtant, nombre de pièces d’usures sont exemptes de ces véhicules, supposant de points de contrôle moins nombreux que sur un véhicule thermique.

Bien évidemment, la grande interrogation concernant la batterie, sa durée de vie et son prix alimentent ces craintes, malgré la fiabilité et la longévité accrue de ces composants. On ne change pas de batterie tous les ans !

jaguar-i-pace-batterie

Et si vous appreniez que l’entretien de ces véhicules revient moins cher que sur les véhicules conventionnels, seriez-vous tenté de passer le pas ?

Malgré la technologie électrique, ces véhicules sont plus simples !

Aussi étrange que sonne cette affirmation, elle est pourtant exacte.

En considérant tous les points qu’il est nécessaire de surveiller sur une voiture thermique (essence ou diesel), on se rend vite compte qu’entre les vidanges, les changements des pièces d’usure et les frais liés au carburant, la note grimpe plutôt vite.

Avec les voitures électriques, oubliez le changement d’huile et de filtres réguliers ! Le moteur électrique ne demande qu’un entretien très réduit.

Certes, l’achat d’un véhicule de ce type demande l’installation à domicile d’une borne de rechargement, mais il faut garder à l’esprit que les différentes primes (bonus écologique, superbonus, etc.) participent à l’allègement de ces frais. Cette installation ne demande pas (ou très peu) d’entretien. Hormis un contrôle périodique de la pérennité de l’installation, aucun frais caché vous attend.

Les seules pièces supposant des frais d’entretien sont les plaquettes de freins ainsi que les différentes pièces susceptibles de souffrir une usure (éclairage, pneus, roulements, essuie-glace, etc.). En clair, les mêmes que sur un véhicule thermique. En revanche, à l’échelle de la mécanique, les frais sont nettement réduits. A titre d’exemple, le système de récupération d’énergie cinétique à chaque décélération ou à chaque freinage permet d’alléger l’usure des freins et des disques du véhicule. Loin d’être négligeable, ce point représente l’un des avantages des voitures électriques lorsqu’on les compare aux voitures thermiques. En considérant une utilisation comparable, on ne change pas les éléments de freinage aussi souvent sur une automobile électrique que sur un modèle thermique.

voiture electrique recharge

En clair, l’avantage financier en matière d’entretien revient largement aux véhicules électriques dont les postes de dépenses sont largement moins nombreux.

Qu’en est-il de la facture énergétique ?

A tous ceux qui se posent la question de savoir si rouler à l’essence ou au diesel revient plus cher que rouler à l’électricité, nous leur disons un OUI haut et clair.
En termes de coût, le carburant représente un poste de dépense important de l’utilisation d’un véhicule. Hors, rouler à l’électrique est justement un moyen de faire baisser la note.

Voici un exemple concret :

  • En considérant la consommation d’une Renault Zoé par exemple, on se rend compte qu’elle a besoin d’un peu plus de 20 kWh pour parcourir 100 km. Tout ceci suppose un coût d’environ 3 euros /100 km.
  • En face, lorsqu’on analyse les frais de consommation d’une Renault clio (à puissance comparable), les calculs nous mènent vers une addition atteignant 8,18 euros /100 km (5,3 l/100 km).

On note déjà une différence flagrante entre ces deux véhicules. Certes, pour la Zoé, il faudra prendre en compte l’abonnement électrique qui viendra s’ajouter au prix du kWh, mais même ainsi, l’addition est deux fois inférieure sur la Zoé. L’avantage économique revient donc encore une fois à la voiture électrique.

La batterie ne suppose-t-elle pas un surcoût ?

Selon la formule d’achat choisie, la batterie du véhicule peut vous appartenir ou être en location longue durée. Selon le type de contrat que vous aurez souscrit, le prix varie.

Il est important de noter que la plupart des voitures électriques bénéficient d’une garantie de batterie pouvant atteindre 8 à 10 ans. Durant cette période, la perte d’autonomie doit être minime et ne supposer aucune gêne quant à l’utilisation du véhicule. Passé ce délai, il se peut qu’elle commence à ne plus pouvoir offrir les mêmes performances. Dans ce cas, un remplacement est à envisager.

Il est vrai qu’une batterie et son installation représentent une dépense considérable. Toutefois, lorsqu’on considère la rentabilité du véhicule au cours de sa vie, le coût lissé donne encore l’avantage à la voiture électrique lorsqu’on la compare à un équivalent thermique.

e-golf-batterie

Pour pallier ce problème, la location longue durée de la batterie permet de s’assurer des capacités de son véhicule électrique. Certes, il s’agit d’un surcoût mensuel, mais encore une fois, ramené à la vie de la voiture, c’est une solution qui garantit la tranquillité, sans supposer une dépense considérable passé le cap des 10 ans.

Libre à chacun d’opter pour la solution la plus intéressante pour lui. Tout dépend du comportement d’achat :

  • Soit j’achète une voiture électrique et j’en change au bout de quelques années.
  • Soit je l’achète pour l’utiliser jusqu’à sa fin de vie.
  • Une autre option serait d’acheter une voiture électrique d’environ 2 ans et de la revendre au bout de 2 ans. La perte en termes du prix du véhicule est moindre que pour un véhicule thermique et l’investissement devient rapidement rentable lorsqu’on considère les frais d’entretien et de consommation des solutions électriques.

Et qu’en est-il de la voiture électrique d’occasion ?

C’est peut-être la solution la plus rentable de toutes, même si c’est l’option la plus rare.
En effet, le marché de l’occasion électrique est encore balbutiant, ne permettant pas forcément de trouver la voiture qu’il vous faut. Toutefois, compte tenu du fait que les prix de ces véhicules vont être amenés à baisser, il y a fort à parier pour que ce marché commence à se développer et permette de faire de belles affaires.

Les dispositifs financiers mis en place en France sont amenés à changer sous peu. De fait, il va devenir nécessaire que les prix des voitures électriques deviennent plus adaptés à une demande en hausse. Si jusqu’à présent la voiture électrique reste un choix marginal, les années à venir devraient permettre d’inverser cette tendance, en reléguant peu à peu la voiture thermique aux oubliettes. N’oublions pas que la considération écologique prime de plus en plus lorsqu’on parle de mobilité. C’est la raison pour laquelle l’emploi du diesel et de l’essence devrait être de plus en plus restreint.

voiture électrique en charge

Du point de vue financier et écologique, l’avantage revient à la voiture électrique

Quel que soit l’angle sous lequel on analyse les différences entre voiture électrique et voiture thermique, la balance penche nettement en faveur de la solution électrique.

De plus, n’oublions pas que le malus écologique va devenir systématique et supposer un surcoût à l’achat de tout véhicule conventionnel, là où un bonus écologique vient récompenser le choix de l’énergie électrique.

Sachant que du point de vue l’assurance, la différence n’est pas flagrante, l’avantage revient donc à la voiture électrique, tant du point de vue du prix du coût d’entretien que de la consommation. Il est donc peut-être temps pour vous d’envisager cette alternative si vous êtes en passe de changer de voiture. Et si votre prochain véhicule était une voiture électrique ?

 

 

Crédit photo Pixabay, VW et Jaguar