Que devient la Peugeot e-LEGEND ?

peugeot-e-legend

Aujourd’hui, plus de 60 000 personnes ont signé la pétition pour inciter Peugeot à produire le concept-car e-LEGEND ! Vont-elles convaincre le constructeur ?

Il y a environ un an, Peugeot révolutionnait le monde de l’automobile au Mondial de l’Automobile de Paris. La marque y a présenté le concept e-LEGEND, un nouveau prototype de voiture électrique, équipé de la dernière technologie de conduite autonome, mais avec un design vintage évident.
En fait, beaucoup se souviennent instantanément d’un classique comme la Peugeot 504 Coupé, un joli modèle de l’atelier Pininfarina, qui a vu le jour en 1969.

Classique à l’extérieur, avant-gardiste à l’intérieur : néo rétro.

e-legend-peugeot-drive

La carrosserie, aux lignes rétro, annonce des dimensions mesurées : 4,65 de long, 1,93 de large et 1,37 de haut, tout en rendant hommage à la 504 avec des éléments tels que phares doubles, calandre avant …
Mais la véritable révolution est à l’intérieur, où les écrans numériques sont ” abusés “, dont le nombre passe à 16, dont le plus impressionnant, celui qui couvre la position de conduite Response i-COCKPIT, lorsque le volant ” disparaît “, atteint 49 pouces.

Réclamée à cors et à cris !

La réaction du public à cette nouveauté ne s’est pas fait attendre et, rapidement, des voix se sont fait entendre pour demander la production en série de l’e-LEGEND. Une collecte de signatures a même été lancée sur Change.org, qui compte actuellement plus de 60 000 partisans. Mais, malheureusement, sa fabrication ne faisait pas partie des projets de la marque.

e-legend-interieur

La douche glacée est arrivée en février de cette année, lorsque Jean-Philippe Imparato, PDG de l’entreprise, a déclaré dans une interview que sa production n’était en aucun cas prévue. Selon l’exécutif, la construction de ce modèle attractif “coûterait 250 millions d’euros et nous ne pouvons pas allouer 250 millions d’euros à ce segment pour le moment”.

Quel est le problème ?

Auparavant, Imparato lui-même allait jusqu’à dire qu’il aimerait que la voiture atteigne la chaîne de production, à travers ses réseaux sociaux. La dernière fois que nous avons eu des nouvelles de la e-LEGEND, c’était en mai de cette année, lors du dernier concours d’élégance de Villa d’Este, en Espagne, où même quelques chanceux ont eu l’occasion de la conduire.

Fondamentalement, le concept avait toujours les mêmes caractéristiques que le modèle présenté à Paris, dont le système de propulsion électrique, qui annonçait 456 cv de puissance, soutenu par une batterie de 100 kWh de capacité et un système de traction intégrale.

e-legend-peugeot

Tout cela pour offrir une autonomie maximale d’environ 600 kilomètres et un système de recharge à induction, ainsi qu’une fonction de ravitaillement rapide, qui a permis d’atteindre un total d’environ 500 kilomètres en 25 minutes seulement.

Qu’en est-il des performances ?

Eh bien, elles n’étaient pas mauvaises, en tenant compte du fait qu’il s’agit d’un véhicule électrique, puisqu’une une vitesse maximale de 220 km/h et une accélération de 0 à 100 en moins de 4,0 secondes peuvent être atteintes.

Pour ce qui est du devenir de ce concept car ? Il sera certainement abrité au Musée de l’Aventure Peugeot, à Sochaux, même si son activité événementielle et les expositions où la e-LEGEND sera présente devraient être nombreux.

 

Crédit photo Peugeot