La révision du bonus écologique

euro

Si jusqu’à présent le bonus écologique peut atteindre 6000 euros, il se pourrait qu’il soit révisé à la baisse dans certains cas.

Pensé pour encourager les consommateurs à acquérir un véhicule électrique, ce bonus devrait être repensé pour avant tout favoriser l’accession aux ménages les plus modestes. En d’autres termes, les voitures électriques les plus chères ne devraient bientôt plus permettre d’y prétendre.

2020 devrait voir le bonus écologique divisé par deux pour certains véhicules

Le projet de loi finance 2020 (PLF) entend reconsidérer les critères permettant d’obtenir le bonus écologique. Cela va-t-il jeter un froid sur les ventes de véhicules électriques ?

renault-electrique

Concrètement, les véhicules électriques coûtant entre 45 000 et 60 000 euros ne permettront d’obtenir que la moitié des 6000 euros prévus par le dispositif. Au-delà de 60 000 euros, ce bonus serait purement et simplement supprimé. Le but de la manœuvre est de faciliter l’achat d’une voiture électrique aux foyers les plus modestes.

Les futurs propriétaires de luxe ou très puissants ne pourront plus espérer un coup de pouce de la part de l’état. Ils devront prendre entièrement à charge leur achat.

Particuliers et professionnels dans le même bateau

La révision du bonus écologique devrait également s’appliquer aux entreprises. Certaines ont déjà passé le pas en choisissant de changer leur flotte de véhicules thermiques pour les remplacer par des véhicules électriques. Les entreprises présentes dans les grandes agglomérations savent que c’est la meilleure solution pour ne pas être bannies des centres-villes.

Il s’avère que le bonus écologique formule 2020 devrait également être revu à la baisse pour les professionnels achetant un véhicule électrique de plus de 45 000 euros. Tout comme pour les particuliers, ces derniers ne pourront espérer que la moitié du montant initial. Et s’ils venaient à s’équiper d’un véhicule coûtant plus de 60 000 euros, eux aussi seraient privés de ce bonus.

Quel effet cette annonce pourrait avoir ?

L’effet que certains économistes entrevoient porterai sur le prix des véhicules eux-mêmes. Afin de garantir aux acheteurs de pouvoir prétendre au coup de pouce de l’état, certaines marques pourraient proposer leurs véhicules électriques à des prix légèrement inférieurs au plafond prévu par le PLF 2020.
Ainsi, des voitures se vendant aujourd’hui 46 000 euros par exemple, pourraient voir leur prix passer en dessous des 45 000 euros. Les acquéreurs desdits véhicules pourraient ainsi profiter du bonus écologique.

Il ne reste plus qu’à observer le marché et voir à quel point cette mesure va impacter les comportements d’achat. D’aucuns disent que l’effet devrait être nul, tandis que d’autres y voient l’opportunité d’attendre la baisse du prix de certains modèles pour passer à la voiture électrique.

Affaire à suivre donc…