La Jaguar I-Pace, le premier SUV jaguar électrique

Jaguar vient de mettre un grand coup au marché de la voiture électrique en concevant l’un des véhicules les plus novateurs dans ce secteur. Tesla Model X, Mercedes EQC, Audi e-tron et consorts n’ont qu’à bien se tenir !

Avec ses 400 cv, sa batterie de 90 kWh et son autonomie avérée (cycle wltp), ce modèle vient bousculer le marché en s’appropriant tous les codes façon Jaguar : standing, finitions impeccables et performances sont au rendez-vous.

Passé de concept car à la réalité, l’I-pace est une voiture 3.0 aussi agile sur route que sur chemins. Jaguar a élevé le SUV électrique à un rang qui n’avait jamais été atteint à ce jour.

L’I-pace réécrit les règles du jeu

Ce véhicule multi segment 100 % électrique mesure 4,67 mètres de long, soit presque la même longueur que sa sœur à combustion, la Jaguar F-Pace. La Jaguar I-Pace a un design de prototype, avec des détails très futuristes. Ses roues peuvent atteindre une dimension de 22 pouces, 19 pouces étant la plus petite taille de pneus de la gamme.

Ne se limitant pas à l’extérieur d’une voiture à combustion (moteur et boîte de vitesses) le designer Ian Callum a conçu une voiture avec un empattement long et des porte-à-faux très courts. C’est une voiture où l’accent est mis sur les performances aérodynamiques : son coefficient de pénétration n’est que de 0,29, ce qui est exceptionnel pour une voiture de type crossover.

Cette performance aérodynamique ne serait pas possible sans sa calandre dont la partie supérieure laisse passer l’air vers le capot, le dirigeant ensuite vers le toit. Un petit aileron laisse passer une partie de l’air vers la lunette arrière, qui tombe comme sur un modèle coupé. Une petite lèvre aérodynamique empêche la formation de turbulences à l’arrière. Comme pour le Range Rover Velar, les poignées de porte sont à fleur de la carrosserie pour un design plus propre.

I-pace : deux moteurs, 400 cv et 480 km d’autonomie

La Jaguar I-Pace est équipée d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 90 kWh, l’une des plus grandes dans ce segment du marché des voitures électriques. Elle est située sur le double fond de la voiture, abaissant considérablement la hauteur de son centre de gravité. Elle pèse plus de 600 kilogrammes.
Cette batterie alimente deux moteurs électriques de 200 cv, situés sur chaque essieu de la voiture. Le résultat est une voiture avec deux moteurs électriques, une puissance combinée de 400 cv et un couple maximal de 696 Nm. Grâce à la traction intégrale permanente, elle est capable de faire le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes, un chiffre digne d’une véritable voiture de sport.

jaguar-i-pace-batterie

La Jaguar I-Pace homologue une autonomie de 480 km selon le cycle WLTP. Il s’agit d’un des chiffres les plus élevés du marché des voitures électriques. Bien qu’un chargeur rapide soit la solution idéale pour charger, une Wallbox de 7 kW sera l’option de recharge domestique préférée de nombreux utilisateurs finaux. Avec cette solution, la batterie se charge en 10 heures environ. Il s’agit bien sûr d’une voiture équipée d’un freinage à récupération d’énergie cinétique, dont on peut choisir l’intensité, offrant des décélérations allant jusqu’à 0,4 G et la possibilité de conduire avec une seule pédale.

La Jaguar i-Pace pèse moins et est plus agile que ses concurrentes américaines, et surtout elle les surpasse en polyvalence : elle s’adapte aussi bien à la ville, aux voyages, aux excursions dans la campagne et même au circuit ! En outre, elle n’est pas si chère : à partir de 78.100 euros. De plus, elle offre la qualité globale et la finition des marques premium européennes, mais elle affiche un point noir : ses nouveaux systèmes et écrans d’information ne sont toujours pas aussi rapides, faciles et intuitifs que ceux offerts par la console des modèles de la marque Elon Musk.

jaguar-i-pace-out

Des spécificités notables, surtout côté carrosserie

Le SUV Jaguar est doté d’une nouvelle carrosserie en aluminium qui, grâce à sa petite taille et à l’utilisation de matériaux légers, lui permet de compenser partiellement le surpoids causé par ses grandes batteries.

Ainsi, il parvient à rester à 2 210 kilos, pour la version la plus légère, contre 2 460 pour le modèle X 75D et 2 510 pour le X 100D. Et il ne pèse que 20 kilos de plus que le Tesla modèle S 75D, qui reste à 2 180, mais moins que le S 100P, qui dépasse 2 300 kilos.
Côté moteur et conduite
L’i-Pace est équipé de deux moteurs électriques de 200 ch, un sur chaque essieu, qui en plus de fournir une traction 4×4, ajoutent jusqu’à 400 ch. Et ils permettent d’accélérer de 0 à 100 km/h en seulement 4,8 secondes pour atteindre 200 km/h.

Ici, l’I-pace surpasse également le modèle X 75D, qui le fait en 6,2 secondes (bien qu’il atteigne 210 km/h) et le X P100D : 5 secondes et 250 km/h. La Jaguar est également plus rapide que la Tesla S 75D, qui prend 5,4 secondes, mais atteint 225 km/h et cède la place à la Tesla S P100D, qui développe 611 cv en seulement 2,7 secondes.

De plus, il faut compter avec la traction électrique 4×4, fournie par deux moteurs électriques, un sur chaque essieu, mais la clé est aussi dans une suspension automatique et intelligente qui permet de choisir différents modes d’utilisation, de l’ECO et le confort au sport et même Land Rover programmes hors route pour quitter la route.

jaguar-i-pace

Et le résultat est un comportement agile et solide qui surprend par son efficacité et sa noblesse d’autant plus qu’il est serré, que ce soit sur l’asphalte, sur le terrain et même sur circuit l’I-pace n’a pas de carences ou de déséquilibres dans les virages sélectifs. Mais, surtout, il permet de voyager en transmettant un confort, une douceur et une consistance bien supérieurs aux Tesla et à la hauteur des meilleurs modèles des marques premium européennes.

Côté intérieur

Le SUV britannique ne mesure que 4,68 mètres de long, mais parce qu’il utilise une plate-forme spécialement conçue pour les modèles électriques, il peut loger les batteries sous le plancher, adopter un nez court et positionner les quatre roues fixées aux coins.
Le résultat est un espace intérieur similaire à celui des SUV de la catégorie supérieure, qui mesurent environ 4,8 mètres de long. On apprécie aussi bien à l’avant que l’arrière, où l’espace pour les jambes et la hauteur sont généreux, malgré la ligne descendante de la carrosserie.

jaguar-i-pace-interieur

L’autre aspect où la Jaguar i-Pace est également supérieure à Tesla est la présentation et les finitions intérieures, une faiblesse commune des marques américaines et orientales. Et cela se voit aussi bien dans l’ajustement entre les pièces que dans la qualité et la solidité des matériaux.

En clair, cette voiture électrique s’est accaparé des codes de son segment de marché pour en rehausser tous les standards. Il ne reste plus qu’à voir si la qualité va primer.

 

 

Crédit photo Jaguar